SARKOZY AU TRIBUNAL !

Publié le par RS21

juge-sang.jpg



L'agression d'un magistrat avant-hier au tribunal de Metz a, bien sûr, suscité de nombreuses réactions de colère et d'indignation parmi la profession.

Chronique d’une agression attendue depuis fort longtemps, à lire les rapports des syndicats de magistrats, tus et cachés pendant l’ère Chirac.

«  Des juges couverts d’injures et des substituts bombardés de projectiles divers à l’audience, des victimes menacées jusque sur les parkings des tribunaux, des magistrats ou des huissiers agressés à l’arme blanche, des CRS appelés pour charger dans une salle des pas perdus », voilà ce que dénonçait le livre blanc de l’UNM (Union des Magistrats) en 2005. 

Devant le malaise suscité par cette agression, le gouvernement s’est évidemment empressé de  réagir, en promettant des mesures urgentes et les moyens financiers pour parvenir à la sécurisation des tribunaux :  promesses forcément  urgentes et nécessaires à 3 jours des élections législatives !

Pour ceux qui auraient la mémoire courte, qu’ils fassent l’effort de se souvenir des propos provocants  de celui qui était alors Ministre de l’Intérieur et candidat à la Présidence de la République. C’était en septembre 2006 !  Nicolas SARKOZY s’en prenait aux juges de Bobigny et les accusait de « démission » et  de « laxisme ».

Pour ceux qui ont encore la mémoire courte, qu’ils fassent l’effort aussi de se souvenir que les policiers ont été retirés des tribunaux en 2004 à la demande du ministre de l'intérieur de l'époque Nicolas Sarkozy.

Alors, Alliot-Marie a beau formulé des beaux communiqués dans lesquels elle rappelle que « la sûreté des juridictions est une priorité qui doit faire l'objet de réponses pragmatiques et diversifiées reposant notamment sur le développement de moyens de contrôle, de surveillance et de prévention ».

On ne peut évidemment plus  les croire ! Leur bilan est tellement lourd !

Publié dans ACTUALITES

Commenter cet article

brigetoun ou brigitte celerier 07/06/2007 23:33

le fait est que comment demander que les justiciables respectent des magistrats insultés par le ministre devenu président. Et ça ne s'arrête pas aux juges. Mais plus de 60% des français baignent dans la liesse

fmds21 07/06/2007 13:22

Les promesses pleuvent comme après chaque agression, nous avions déjà entendu cela après Rouen depuis rien. Rien pour la justice, juste des instructions pour protéger les délinquants en col blanc que l'on ose représenter après les avoir passé dans la lessive