BYE BYE TONY BLAIR, HELLO GORDON BROWN !

Publié le par RS21

nblair07.jpg

Bouleversement au pays de sa Majesté, Tony BLAIR est remplacé par Gordon BROWN, Ecossais (ex Chancelier de l’Echiquier = Ministre des Finances), qui se présente comme un travailliste traditionnel. Est-ce à dire qu’il sera plus à gauche ?

Co-Fondateur du New Labour (traduisez par « Nouveau Parti travailliste » qui promeut aujourd'hui une politique économique résolument libérale, tout en demeurant membre du Parti socialiste européen et de l' Internationale socialiste !) au gouvernement depuis quelques années comme tous les « rénovateurs » Labour , il va avoir tout de même  beaucoup de  mal à incarner la rupture qu’il revendique, même si son expression favorite est «« The Labour Party (…), best when we are Labour ». !

A part annoncer le retrait des troupes anglaises d’IRAK, mais pas avant la fin de l’année comme le calendrier initial le prévoyait d’ailleurs ( !), il est 100 % eurosceptique,  au point d’avoir été l’artisan du blocage de l’adoption de l’euro outre-Manche. Il admire les Etats-Unis et  est très  apprécié des bushistes autant que des démocrates.

Outre la continuité des politiques économiques qu’il a mises en place pendant dix ans, ses dernières déclarations laissent entendre qu’il continuera d’encourager l’investissement du secteur privé dans l’éducation et poursuivra, les mêmes réformes du système de santé.

Il est aussi réputé pour son manque de charisme, sa propension à décider seul, et sa tendance qualifiée de "stalinienne" à vouloir tout contrôler. Il s'engage néanmoins pour « Le renouveau d’un Labour à l’écoute » (tiens ça me rappelle quelque chose !!). 
Alors "Wait and see" for "Happy Days" !...
 

Publié dans EUROPE

Commenter cet article

enzo d'aviolo 27/06/2007 20:30

Bon débarras, ça pourra pas être pire avec son successeur!

brigetoun 27/06/2007 09:58

dans un monde d'image, il y a une rupture (estamillé sans charisme, quelle horreur !). Dans le monde réel, non