VOS ENFANTS SONT FICHES ! NE VOUS EN FICHEZ PAS ?

Publié le par RS21

arton2153.gif
Vous ne le savez peut-être pas mais... depuis décembre 2004,  la mise en place du nouveau fichier "Base élèves" de l'Education Nationale (expérimenté depuis, dans une vingtaine de départements), est en cours de généralisation. Il doit être opérationnel dans les écoles à la rentrée 2009.

 

Sa vocation :  rassembler les données individuelles (état civil, domicile, famille et suivi de scolarisation) de tous les élèves, de la maternelle au CM2. Chacun sera doté d'un "identifiant national" (centralisé à Orléans). Pour chaque élève, les directeurs d’école doivent indiquer notamment les redoublements, les aides diverses (RASED..), la nationalité, la date d’arrivée en France, la langue et culture d’origine... Elle dispose d’un volet « besoins éducatifs » qui consigne toutes les données personnalisées de chaque enfant : difficultés scolaires, recours au réseau d’aide spécialisée aux élèves en difficultés, recours aux services d’assistance pédagogique à domicile, absentéisme, suivi médical,  psychologique ou psychiatrique éventuel et la situation de famille (assistance sociale) etc…

Il ne semble pas indispensable pour le bon fonctionnement des écoles de disposer d’un fichier national de tous les élèves. L’Education Nationale peut avoir besoin à la limite de statistiques mais de là à posséder identité et cursus de tous les élèves du primaire, il y a une marge ! Cette « Base élèves » constitue incontestablement un risque majeur de fichage des enfants et de leur famille ! L’Etat disposera pour 15 ans !! de toutes les informations concernant chaque écolier !

Cette base de données sera accessible aux Maires, à la CAF (pour pouvoir mieux suspendre les allocations familiales !), à la police, aux médecins, aux différents  acteurs sociaux, aux professionnels de la santé, aux enseignants, aux magistrats.

POURTANT, la Loi Informatique et Liberté du 6 janvier 1978 stipule bien qu’il faut l’accord explicite des parents pour la saisie des données concernant leur enfant. La Base-élève est d’autant plus dangereuse qu'elle se généralise, dans un contexte où la nouvelle orthodoxie politique amalgame « familles issues de l’immigration » et délinquance.

REAGISSONS CONTRE BASE-ELEVES !

Publié dans RENOVATION SOCIALISTE

Commenter cet article

thomas rudolf 25/09/2007 19:43

Je m'étonne que l'on se met seulement 18 ans après la Chute du Mur à découvrir que les temps ont changé. J'avais tout prévu dès 1989.J'ai écrit ce qui suit en 1990. J'ai juste ajouté "omc" à partir de 1995 et "tapie" du nom de cet industriel pourri qui joue la victime après avoir été à droite de dieu et in fine avant d'avoir rejoint sarkopen._______________________Il n'y a pas de palimpsestes, il n'y a que des empalés. Ceci fait plaisir aux gouvernants de voir le peuple croire et vivre à tout jamais qu'il ne sait pas générer de la pensée. La recette a d'autant mieux pris que depuis 1989, la Chute, le fascisme est devenu un plaisir intérieur nourri en le for intérieur de l'individu qui s'est anesthésié et anéanti en laissant, dans le cadre d'une cuisson à l'étouffé de la globalisation et de l'OMC, bavarder en lui-même les deux derniers frères bessons qui l'habitent: le maître et l'esclave. Ainsi le gouvernant n'a plus besoin d'agir pour contenancer le peuple, il empoche. Le snipper est mort, mais le hedger guette et caquette, comme papon tapie guettent et caquettent.

yvette 25/09/2007 18:27

Les temps changent, il y a peu de décennies des tollés ont accueilli et fait reculer des tentatives de fichages (projet Gamin, dossiers scolaires).... Encore une fois ce qui me choque le plus c'est le peu d'émotion générale suscité par tout ces dispositifs, la protestation, on la trouve encore chez les professionnels (dernièrement les directeurs d'écoles du Haut-Rhin) on s'habitue au pire... alors qu'il faudrait crier au danger. Et les réactions des politiques? 

nathP 24/09/2007 21:07

 "L’administration met en avant la nécessité de centraliser ces données pour des besoins statistiques ainsi que l’aide apportée par ce dispositif aux directeurs d’écoles. Mais la plupart des directeurs utilisent déjà un logiciel de gestion.Le véritable « plus » de Base-élève réside surtout dans certains champs à renseigner, qui nous en disent long sur les besoins statistiques invoqués : nationalité, résultats scolaires, suivis RASED, langue et culture d’origine, absences, intervenants éventuels, situation familiale, santé, date d’entrée en France... Autant d’items qui montrent à l’évidence que le besoin éducatif des jeunes n’est pas la seule raison d’être de Base-élève.Car si ce n’est pour contrôler étroitement les populations étrangères, en quoi la nationalité d’un enfant ou son année d’arrivée en France nous intéresseraient-elles ? C’est ce qu’a confirmé l’Inspection d’académie des Pyrénées-Orientales, où Base-élève est expérimentée depuis 2004, en reconnaissant « être la plus grande source d’information sur l’immigration »."Source : site de Sud éducation.Voir ici:  http://souriez.info/http://souriez.info/Base-Eleves-saisine-de-la-CNIL-par-des-syndicatsPétition sur le site de Sud éducation et ici:http://rennes-info.org/CONTRE-LA-BASE-ELEVES-Petition.html

Candide 24/09/2007 15:59

....et la sécu, et les impôts, et les banques...arrétez d'ostraciser !Il y a 20 ans les socialos qui bossaient chez IBM, racontaient que big bue disposait de fichiers sur tous ses clients...au feu !si le ridicule tuait on perdrait beaucoup d'occasion de mourir ...de rire bien entendu  !

fmds21 24/09/2007 08:30

Une honte, je dis depuis longtemps que le libéralisme ne peu fonctionner que dans un état autoritaire et anti démocratique. Dans l'indifférence avec l'acceptation de l'opposition nous passons de Vichy au Neuillysme les français vallent mieux à quand la réaction à quand des hommes debout à quand la fin de collabos. Alain