ENVIRONNEMENT : DECHETS EN GUADELOUPE, CA DEBORDE !

Publié le par RS21

ordures-guadeloupe.jpg


A l’heure du GRENELLE de l’environnement, voilà comment les élus traitent nos concitoyens guadeloupéens ! Cette information nous vient du correspondant de Rénova(c)tion Socialiste  à la Martinique (Charlec CHARLERY), information parue également dans le Monde du 24/10/07.

La situation des déchets en Guadeloupe est désastreuse et le département est à la veille d’une catastrophe sanitaire. En effet, il n’existe ni incinérateur, ni tri sélectif, ni centre de traitement ou de stockage des déchets. Un tiers des décharges françaises illégales se trouvent en Guadeloupe, 14 sur 45 ! La majeure partie de ces déchets pourrissent dans des décharges à ciel ouvert, faute de traitement adapté et en l'absence de collecte sélective. Des dizaines de décharges sauvages apparaissent en bordure des routes ou près des immeubles ; les ordures ont même envahi la mangrove, en bord de mer. Parfois, des explosions ou des feux se déclenchent à cause de la fermentation des déchets. Le plus dramatique ce sont les risques sanitaires : possible prolifération de la dengue, fièvre transmise par les moustiques, et surtout la leptospirose, maladie transmise par les rats…

La classe politique est largement mise en cause : les élus n’ont en effet pas prévu de construire une usine d’incinération, en son temps ! Quant à la valorisation biologique des déchets, avec une réduction à la source, du compostage et de la méthanisation des ordures : même pas en rêve !! c’est vraiment le cadet de leurs soucis !

Bref une incurie générale qui maintient les guadeloupéens dans une situation inacceptable !

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Pascal 08/06/2009 13:22

J'ai trouvé le  blog d'un journaliste sur la guadeloupe que je trouvais interessant de vous signaler...Merci de le diffuser pour notre bien à tous...MERCIhttp://guadeloupe-decharge-geante.over-blog.com/

enzo d'aviolo 01/11/2007 21:54

Eh oui Eric, comme l'expulsion journalière de sans papier, y compris ceux que les prefectures convoquent en promettant une carte de sejour pour profiter de leur venue et les expulser. Cela s'appelle un guet apen, et pour faire du chiffre pour Hortepen, cela se passe en 2007 en France.

E.M. 01/11/2007 10:56

Il faut attendre un conseil des ministres décentralisé en Guadeloupe pour que ce problème majeur soit traité... médiatiquement ! Pour qu'il soit traité efficacement, il faudra attendre que notre peuple choisisse un vrai homme politique comme président ! ;-(
Tout cela est inadmissible, et pourtant nous l'admettons...

enzo d'aviolo 01/11/2007 10:07

égalitaire sur tout le territoire parait-il!France d'en bas que disait l'autre need the no!honte!