CENSURE EN NIVERNAIS, SUITE ! NOUS N'ECRIVONS PAS POUR PASSER LE TEMPS !

Publié le par RS21

img096.jpg


L’ignorance, l’oublie et le mépris des droits de l’homme sont les causes des malheurs publics et de la corruption des gouvernants !

Préambule de la déclaration des droits de l’homme et du citoyen….

Et oui, nous écrivains, auteurs, historiens, sommes profondément attachés à ses valeurs, n’en déplaise à certains.

Nous n’écrivons pas pour passer le temps, mais bien pour transmettre, communiquer, nous exprimer et dialoguer avec nos lecteurs.

Dans cette affaire, locale, malheureuse, regrettable, nous nous sommes unis, nous, les auteurs du Sud Nivernais dans un même combat, pour que ceci ne se renouvelle jamais plus.

Nous serons à présent groupés, vigilants, forts de notre solidarité et de notre amitié construite sur un évènement majeur, afin de réagir ensemble pour toute censure envers les auteurs de la Nièvre.

Notre combat légal, d’autres devront le reprendre, ailleurs, car les ciseaux d’Anastasie guettent la liberté d’écrire, d’éditer, de publier, de s’exprimer dans ce pays, je les soutiendrai pour ma part activement.

Nous avons su prouver, par cette action improvisée que, contrairement à ce que certains assurent, les intellectuels sont encore présents dans ce pays et défendent de véritables valeurs.

Aucun compromis ne sera accepté de la part de ceux qui tiennent les ciseaux de la main droite ou de la main gauche !

Nous espérons qu’une nouvelle aube s’est levée, et que nos valeurs tant regrettées par beaucoup de Français, prendront par cette action, un véritable sens afin de qu’ils les transmettent vers les  générations futures tout comme nos pairs nous les ont transmis.

Michel BENOIT
Ecrivain, essayiste, historien,       

Membre de la Sté des Etudes Robespierristes à Paris et des Amis de Robespierre,

Administrateur de la Société des Auteurs de Bourgogne et membre de la Sté des Ecrivains Ardennais.

 

Commenter cet article