TEMPS DE GREVE, TANT DE REVES : TOUS ENSEMBLE, TOUS ENSEMBLE !!!

Publié le par RS21

greve.jpg


La grogne des étudiants et des lycéens (la FIDL) contre la réforme Pécresse, les grèves contre la réforme des régimes spéciaux de retraite (transports : RATP, SNCF, Air France), le secteur de l'énergie: EDF/GDF, la mobilisation des professionnels de la justice, l'Opéra de Paris conjugués avec l'envolée des prix du pétrole et les vives inquiétudes des Français sur leur pouvoir d'achat, le tout rejoint par le mécontentement des fonctionnaires le 20 novembre feront de cette semaine à venir un temps social fort et chaud pour le gouvernement en place ! Ca commence à sentir bon le parfum de la résistance et de la révolte…
Et oui, l’effet Sarkozy commence à produire ses effets et l’ omniprésence du président conduit à la saturation et à la nausée. Il atteint les limites des astuces habituelles qui consistent à faire croire que son agitation vaut action et aussi à faire croire que toute cette agitation n’est qu’un mouvement revendicatif catégorielle de privilégiés ou de salariés hostiles à toute réforme.
Il est juste à espérer que tous ces mouvements trouvent le ciment politique que la gauche pourrait leur procurer et s’il s’avérait que l’on ne trouvait pas le Parti socialiste (entre autres…) aux côtés des grévistes et dans la réflexion des syndicats sur des alternatives possibles, alors la reconquête serait difficile et la gauche aurait manqué encore une fois une occasion de converger avec les aspirations des salariés !!
Je me prends ces temps-ci, à rêver d’une « bonne vieille grève générale » (mot magique !) que nous n’avons pas vu depuis des lustres ! Ce rêve « révolutionnaire » que si tous les salariés faisaient grève ensemble, pendant suffisamment longtemps (par exemple : quatre semaines,"le mois sacré" comme disaient les révolutionnaires anglais, les "chartistes"), le capitalisme s’effondrerait !! Elle remettrait en question la cohésion et la stabilité de l’ensemble du système et poserait par là même la question du pouvoir politique. Mais ce mythe lui même s’effondre lorsque je relis la phrase d’Engels : « la grève politique doit, ou bien vaincre tout de suite, par sa seule menace, ou se terminer par un fiasco colossal ou, en définitive mener directement aux barricades. » Quoique !!!
En 1995, on n’en était pas si loin, malheureusement Juppé et Chirac ont été sauvés par les dirigeants syndicaux……Alors cette fois, qu’en sera-t-il ?
En tout cas Sarko, semble sûr de lui, et applique la méthode Coué : « Même pas peur » !! 

Publié dans ACTUALITES

Commenter cet article

Jacques Heurtault 14/11/2007 11:25

L'analyse est correcte. J'arrive aux résultats diamétralement opposés. Il est essentiel que ce mouvement échoue. C'est tout l'avenir des réformes à venir, indispensablesn qui est en jeu.

Actu Politique 13/11/2007 16:18

La répression à Nanterre est indigne. Des CRS sur une fac pour frapper des étudiants, c'est inacceptable !Pourtant, les étudiants ont raison de se mobiliser : par exemple, le prix de l'inscription à un diplôme de Master (bac +4 et bac +5) a augmenté de 52% en 4 ans !

Christine RS21 12/11/2007 22:50

Coucou et merci Marino -:)Vive la grève générale !!

marino 12/11/2007 22:46

vos petites querelles sont lassantes...et stériles, c'est pire que chez les écolos ici ! un peu plus de tolérance, un peu moins de parano individuelle ! l'heure est grave : Sarko veut la mort des syndicats...!rassemblons nos forces et nos intelligences pendant qu'il est encore temps ! vive la grève générale !

nathP 12/11/2007 22:42

 Décidément, vous me ferez toujours penser aux villageois de la bande dessinée « Astérix le Gaulois », qui passent leur temps à s'envoyer des coups de poissons pourris dans la figure !Et sincèrement, je préfère vous voir comme des irréductibles ...Thomas, la tenue d'une AG n'était pas possible parce que de nombreux militants sont pris par les municipales, mais il n'en fallait pas beaucoup pour qu'elle est lieu.