LE POUVOIR D’ACHAT : IL NE FAUT PLUS EN PARLER IL FAUT L’AUGMENTER !

Publié le par RS21

bourse-grise1-pop.jpg


« Je veux être le Président de l'augmentation du pouvoir d'achat », affirmait haut et fort Nicolas Sarkozy le 14 janvier 2007, lors du lancement de sa campagne présidentielle, jusqu’à mettre en application cette déclaration pour lui-même en s’accordant, en tout premier lieu 140 % d’augmentation de pouvoir d’achat !! Alors, non seulement, on ne voit rien venir en matière de pouvoir d'achat mais c’est « de mal en prix » !!
Les hausses massives des produits pétroliers et des prix alimentaires intervenues au cours des dernières semaines, ont entraîné une accélération sensible de l'inflation, passée de 1,5 % par an en septembre, à 2 % en octobre dernier. Il y a de bonnes raisons de craindre que ce ne soit qu'un début. Les couches populaires sont évidemment toujours les plus touchées par ces hausses !
L’intervention de Sarkozy demain soir à la télévision n’annonce à priori pas la concrétisation des miracles promis en matière de pouvoir d'achat. Il a tellement peu de marge de manœuvre budgétaire tant il a satisfait en priorité les revendications des contribuables les plus aisés en matière de succession, d'impôt de solidarité sur la fortune et d'imposition des dividendes, qu’on ne s’attend qu’à quelques mesurettes insignifiantes…
Augmenter les salaires des fonctionnaires ? Nicolas Sarkozy l'avait promis en contrepartie de la réforme de l'Etat, mais il ne paraît vraiment pas pressé de concrétiser cet engagement. Accroître les prestations et les minima sociaux ? Ce serait indispensable, compte tenu du niveau très faible de la plupart d'entre eux, mais c'est contraire à la philosophie du Président, qui ne veut pas d'une France d' « assistés ».
Sa stratégie : plutôtaugmenter le pouvoir d'achat des Français en faisant baisser les prix !!! Sarkozy a cru, ou a laissé croire, qu'en « libérant les hauts revenus », il relancerait l'activité, permettant d'élever le pouvoir d'achat de tous. Bien sûr, aucun signe aujourd'hui d'une telle dynamique.
 
Il n’y aurait d’avenir , à court terme, pour le pouvoir d’achat des français que dans une baisse de la TVA, dans l’instauration d’une TIPP flottante, un blocage des prix des loyers, des augmentations de salaires, d’une majoration de la prime à l’emploi etc… bref tout ce que Sarkozy n’annoncera jamais !

Publié dans EN SARKOZIE

Commenter cet article

fmds21 29/11/2007 09:56

Faut pas réver Christine le pouvoir d'achat augmente pour les nantis, pour les amis de Sarko. Pour eux il a tenu, il tient, il tiendra sa promesse. Pour les autres ils se serreront la ceinture tant qu'ils n'auront pas compris que notre pays chaque année produit de plus en plus de richesses qui ne sont réservées qu'à certains la bande qui était au Fouquets et qui a investi l'Elysée. Pour qu'elles soient mieux réparties il faut changer le système ou accepter de plier le col les genoux jusqu'à ramper. Alain 

thomas rudolf 29/11/2007 09:29

les Grenelles leur collent au fion comme les grains de grelots.Un coup de PQ et ça repart.