ON VA MANQUER DE VISION !

Publié le par RS21



Nicolas SARKOZY : mercredi 2 Mai 2007 : « Il faut engager un plan contre l'Alzheimer pour trouver l'origine de cette maladie comme on a fait un plan cancer. Et je veux enfin poser la question du remboursement des prothèses dentaires, ce n'est pas un luxe, et du remboursement des lunettes »


Roselyne BACHELOT : Lundi 13 Avril 2008 affirme « travailler sur un projet prévoyant que la Sécurité Sociale ne
rembourse plus ni les lunettes ni les lentilles, remboursement qui passerait totalement  à la charge des mutuelles ». Pour ensuite revenir un peu en arrière et annoncer qu'il ne s'agit que d'une réflexion ! 

Encore une promesse non tenue ! Une de plus….

Les remboursements étaient déjà dérisoires, les prix des montures et des verres inabordables : acheter des lunettes de vue de qualité était déjà devenu un luxe. Chacun sait que si on met des lunettes sur le bout de son nez, c'est forcément qu'on en a besoin ! Mais bientôt, comme pour les soins dentaires, « les pauvres » seront  sans lunettes et sans dent, faute d'argent !
Lorsque que l’on étudie les résultats d’une enquête menée par l’Institut de recherche et de documentation en économie de la santé (Irdes), menée auprès de plus 20.000 personnes, plus d’un Français sur sept (14 %) renonce à des soins pour des raisons financières .
Chômeurs, ouvriers, employés du commerce, « ce sont les ménages dont les revenus sont les plus faibles qui déclarent à la fois un plus mauvais état de santé, le taux de couverture en complémentaire santé le plus bas et le plus de renoncement aux soins ». Au premier rang des soins auxquels les Français renoncent : les soins dentaires (63 % des renoncements), suivis des lunettes (25 %) et des consultations chez des spécialistes (16 %). Il s’agit des domaines où la part que doit payer de sa poche l’assuré , après remboursement de l ’Assurance - maladie, est la plus élevée.

Ben oui, fallait mettre des lunettes avant de voter Sarko . Cette fois, la seule solution va être de
laisser faire la sélection naturelle, les myopes pauvres sans lunettes, ceux avec de mauvaises jambes sans béquilles, les sourds et les édentés sans appareils, ceux qui "n'ont pas de coeur" sans stimulateur cardiaque etc…etc... !!!

Il n'y a plus qu'une chose, vite : Vive le printemps 2008 ………..

Publié dans EN SARKOZIE

Commenter cet article

Thomas Rudolf 18/04/2008 13:13

Excuse-moi,je viens de comprendre, il manquait ta ponctuation._____________________Le changement de cap viendra des fugacités de la rue et des chaumières. En ce moment de toutes les directions pètent les paradigmes. Il n'est même pas exclu qu'il vienne des... déçus du libéralismes, dont feront bientôt partie les bobos, les caviars et d'autres boys de solfé qui ne sont pas d'emblée de part leur programmation dans des situations de besoin. Oui, je pense que cette fois, il ne viendra pas de la gogoche diluée dans se quête de sièges et de bains de sièges, histoire de soulager les hémororïdes et de masquer les flatulences.

Thomas Rudolf 18/04/2008 12:43

Alain,je ne comprends pas ta question.Sinon, je viens du pays des Cimbres.

fmds21 18/04/2008 10:59

Mais thomas d'où viendra t il de Bové ? Yvette il faut construire un monde meilleur pour réparer les dégats, il ne faut surtout pas inverser les facteurs le néolibéralisme ne produira jamais un monde meilleur regarde le monde mondialisé. Alain

Thomas Rudolf 17/04/2008 22:35

Le problème est simple. Jospin a offert dans le cadre de l'accord AGCS, qui est l'un des 14 accords secrets de l'OMC, sans consultation parlementaire, une liste de services que la France se propose volontairement de mettre dans le domaine du privé. Dont l'éducation, dont la santé publique. Les eaux et l'énergie, c'est
déjà fait. Pour le contrôle de la masse monétaire (planche à billets)
c'est fait en délégation à la BCE NS sait que ces derniers domaine que nous avions appris à reconnaître
comme les devoirs régaliens de l'état seront difficile à mettre dans le
secteur privé sans que les français ne carmagnolent sur le tarmac.
Comme avec l'éducation - mais dans la droite ligne du bac à 80% de
Jospin - et comme avec la santé, NS casse, dépèce, étouffe, rend
exsangue. Et après les petits français, vont encore s'imaginer que seul
le régime privé va "enfin" gérer et rendre efficace ce qui est ne
marche pas. C'est simple, il fallait y penser, et Jospin l'aurait aussi fait comme lui. Le changement de cap ne viendra jamais du PS, trop affairé à ses affaires.

yvette 17/04/2008 18:47

Voilà les promesses n'engagent que ceux qui y croient, le pire c'est que cela marche toujours. Je n'en rencontre plus un seul qui ait voté Sarko à se demander comment il a été élu...L'entreprise de démolition est en marche, une casse par jour, des fois deux, à se flinguer, de toute façon ce serait pas plus mal, moins de retraites à financer. Le pire, toutes les copies sont à revoir, d'abord comment on répare les dégats avant de construire un monde meilleur.