UNE CLAQUE PEUT EN CACHER UNE AUTRE !

Publié le par RS21




Après le coup de Trafalgar sur la loi OGM à l’Assemblée Nationale : avec le « pas de combat faute de combattants » qui a permis d’infliger une claque magistrale à la droite et en particulier à Jean François COPE qui ne serait pas capable, selon certains, de « tenir ses troupes » !! Il Et malgré ce que COPE claironne aujourd’hui : « Cela ne se reproduira pas », moi, je parierai bien que ce joli mois de mai nous réserve encore quelques surprises …
En effet, les mêmes causes produisant les mêmes effets, il se pourrait bien, que la future Loi constitutionnelle qui devrait être examinée à partir du 20 Mai, subisse le même sort que la Loi OGM.
J’en veux simplement pour preuve les quelques déclarations de députés de droite, entendues ça et là.
Le premier à s’être exprimé sur le sujet, c’est précisément le même COPE, patron de l’UMP, qui met en garde le gouvernement dans une déclaration, le 4 mai  «Il est clair que ce texte ne peut être adopté en l’état.». S’en est suivie l’intervention du fils de l’un des rédacteurs de la constitution de la 5ème République, j’ai nommé le chiraquien Michel DEBRE : "Si elle n'est pas amendée, transformée, je ne la voterai pas".
Le consensus n’est pas des plus merveilleux au PS non plus puisque les positions divergent également comme aux meilleurs jours !!!
Bref, encore de belles cacophonies qui pourraient bien signer l’arrêt de mort de cette future ex Loi constitutionnelle. Rappel : pour être adopté, le projet de révision doit réunir la majorité des 3/5e au Parlement.

Que j’aime le joli mois de Mai  !!!

Publié dans ACTUALITES

Commenter cet article

Thomas Rudolf 17/05/2008 09:42

en 1989 j'avais compris que le musèlement ne viendrait plus jamais d'en haut ou d'un système mais d'une demande de chaque individu qui lutte pour la non-ingérence de sa gorge intérieure.

fmds21 17/05/2008 08:19

pour le parlement c'est déjà fait. La peine de mort c'est impossible mais pour la liberté d'expression des opposants on ne les entend plus. Alain

dominique 16/05/2008 11:00

supprimons le parlement, ca coute cher, et appliquons illico toute proposition du gouvernement, on gagnera du temps...et rétablissons la peine de mort poour les opposants...non?? :-))))

thomas rudolf 16/05/2008 09:49

Il y a en ce momment la Conférence alternative sur la Diversité biologique en // à la conférence éponyme orchestrée par l'ONU.Si vous voulez des analyses détaillées et très amplement documentées sur l'ethnocide biotechnologue, allez sur mon site.La gauche du IIIème millénaire n'a pas à être sociale et écologique, comme nous pouvons le lire sur la plate-forme Politis, mais elle doit se battre pour les solidarités locales, régionales et globales.Le monde de gauche n'a pas à se limiter, comme pour le PS à la question du pouvoir d'achat ou des OGM pour surfer sur l'efficace travail de NS, mais doit avoir la vue du monde dans son entité. On y arrive, mais ceci demande de changer sa manière de penser. Les tâches son si énormes, mais finalement simples à définir et à comprendre, qu'il n'y a pas lieu de s'entartrer de révolutionnarisme qui n'est qu'un piètre lorgnon pointé sur un passé... qui n'a de toute façon pas existé en dehors des chimères et des crimes perpétrés par des systèmes.

fmds21 16/05/2008 09:02

Oui brigetoun malheureusement la démocratie est bafouée, cela n'est pas nouveau c'est en germe dans nos institutions. Le pic a été atteint avec l'acceptation du traité de Lisbonne grâce au concours des députés socialistes un comble, comment peuvent ils se plaindre maintenant que le parlement est bafoué. Toutes les lois passeront même contre la volonté de la majorité UMP. Le pouvoir personnel Sarkosyen n’a pas été arrêté à temps c'est-à-dire à Versailles, alors les français boiront le calice jusqu’à la lie, pas certain qu’ils sen souviennent aux prochaines élections. Alain.