LA FUITE RADIOACTIVE DU TRICASTIN : PLUS GRAVE QU’ANNONCEE ?

Publié le par RS21




30 mètres cube d'une solution contenant de l'uranium se sont échappés d'une usine spécialisée dans la maintenance et le démantèlement de matériel nucléaire du site de Tricastin à Bollène dans le Vaucluse.
Selon le Communiqué officiel : « Un rejet accidentel d'effluents uranifères de 30m3 s'est produit pendant une opération de nettoyage d'une cuve, avec déversement sur le sol ainsi que dans le canal adjacent. Ces effluents, qui contenaient 12 grammes d'uranium par litre, se sont écoulés pour partie jusqu'aux rivières la Gaffière et l'Auzon. L'exploitant procède actuellement à des mesures précises des rejets, tant sur les nappes que dans les cours d'eau ».
Le préfet du Vaucluse a décidé d'interdire la consommation d'eau potable issue de captages privés sur les communes de Bollène, Lapalud et Lamotte-du-Rhône.
Malgré la déclaration de l'Autorité de sureté nucléaire (ASN) qui évalue les conséquences de l'accident comme un risque "faible" pour la population, les associations de défense de l'environnement dénoncent les risques environnementaux et sanitaires liés à l'uranium.
Selon le réseau Sortir du nucléaire, "Il est en effet impossible qu'un tel rejet, contenant de l'uranium, n'ait pas de conséquences importantes sur l'environnement et certainement sur la santé de riverains".
La Commission de Recherche et d'Information Indépendantes sur la Radioactivité (CRIIRAD) affirme que la fuite qui s'est produite a conduit à un rejet dans l'environnement plus de 100 fois supérieur à la limite annuelle. Précisons par ailleurs, que les rejets doivent être effectués dans le canal de Donzère Mondragon, où le débit doit assurer une dilution suffisante des effluents radioactifs. Ici le rejet a été effectué en partie dans un canal débouchant sur le ruisseau de La Gaffière (qui ne présente pas les capacités de dilution requises) et pour partie sur le sol (aucune précision n’a été donnée sur les volumes de terre contaminés, ni sur la profondeur des infiltrations : la nappe alluviale n'est qu'à 2 ou 3 mètres de profondeur).
La CRIIRAD exige des explications complémentaires ! Elle était déjà intervenue le 4 juillet pour dénoncer les conditions scandaleuses de stockage de déchets radioactifs issus des anciennes usines militaires d'enrichissement sur ce même site du Tricastin.

Les intérêts financiers et militaires auront-ils toujours le dessus sur l’intérêt environnemental et de la santé publique ?

Commenter cet article

Yaneck 02/09/2008 00:06

Les employés de l'usine boivent l'eau captée à proximité de la centrale, et ne s'inquiétent pas du tout, eux.So?

charlec 13/07/2008 04:30

Si il y a une chose qui est certaine c'est que la fuite est du a des economies de bout de chandelles Il ya des annes un chef e centrale me le disait si EDF continue dans ce sens l va y avoir des cuilles dans le potage Et ne nous plaignons pas celle ci peuvent etre ratrappe mais c'est on jamaisEDF n'est pas directement en caue mais la politique mene par le group equi tant toujours a faire de s econocoques sue le dos des sous traitant  C'est du domaine Publique pourquoi y melenager du prive les dessous de table voilà ou celà mene 

jl 11/07/2008 22:08

pourriez pas pousser jusqu'à la Bastille, puis l'Elysée...

nathP 11/07/2008 22:03

Un lien ici: http://www.drome.pref.gouv.fr/sections/espace_presse/communiques_de_press/mesures_de_precautio/downloadFile/attachedFile/rejet_d_uranium_Societe_SOCATRI.pdf?nocache=1215526663.99Rassemblement européenTous à Paris le 12 juillet 2008A 14h place de la Républiquehttp://www.sortirdunucleaire.org/12juillet-paris/

fmds21 11/07/2008 12:43

Il faut bien préciser que l'incident est à l'actif d'un sous traitant. Sarko veut tout libéraliser vendre le nuclèaire français à son ami Bouygues. Comme pour TF1 nous avons une télévision de maçon qui est devenue une télévision de m... Nous aurons un nucléaire de maçon un nucléaire de m... Mais la dangerosité est différente si TF1 à permis l'élection de Sarkozy le nucléaire de maçon risque de supprimer ceux qui l'ont élus. Alain