NON AU CUMUL DES MANDATS

Publié le par RS21



Je publie ici un mail envoyé par mon ami et camarade Etienne FILLOL en guise de rentrée des classes ! Alors que nous sommes  en campagne électorale pour les sénatoriales, le moment  est particulièrement opportun pour faire peser cette idée… Alors ne vous en privez pas !!

"Chers camarades,

Le cumul des mandats, spécificité française, est dénoncé de campagne électorale en campagne électorale par notre parti. Et il faut nous en réjouir. Hélas ! Les actes ne suivent absolument pas les belles propositions que nous formulons pour le bien de notre démocratie, de nos institutions.
En particulier, le mandat parlementaire unique revient régulièrement dans les propositions socialistes sans que notre parti ne se mette jamais en conformité avec l'idée qu'il développe : nos députés et sénateurs sont la plupart du temps maires, présidents de conseil généraux ou régionaux, etc.
Je crois -et j'espère!- que la plupart d'entre nous conviendra que le Parti Socialiste doit enfin mettre en cohérence ses actes avec ses paroles par l'adoption formelle dans ses statuts internes du mandat parlementaire unique :un député ou un sénateur ne doit pas endosser d'autre charge élective.

Dans ce but, je vous invite à signer le plus nombreux possible la pétition :

http://www.pourlemandatunique.net qui demande une consultation des adhérents du parti Socialiste sur cette question :
Dans le cadre de l'article 6.11 des statuts du Parti Socialiste, les membres du Parti Socialiste ci-dessous signataires demandent que soit organisée une consultation directe des adhérents, visant à interdire le cumul d'un mandat parlementaire (Député/e,Sénateur/trice, Député/e Européen) par l'introduction, dans l'article 9.3 des statuts du Parti Socialiste du paragraphe suivant : « Le parti Socialiste applique le mandat unique parlementaire. En conséquence tout(e) candidat(e) membre du parti prend par écrit, avant la ratification de sa candidature, l'engagement sur l'honneur de remettre sa démission de ses autres mandats électifs après son élection au parlement national ou européen».

(Au passage, vous constaterez la diversité des signataires, ce qui témoigne du fait que cette pétition est largement déconnectée des jeux de courants de notre parti, élément éminemment rafraîchissant dans la période que nous vivons !)
Allez  grossir les rangs des signataires de ce texte utile à notre parti comme à notre démocratie que nous voulons tous exemplaire :

http://www.pourlemandatunique.net  

Bonne rentrée à tous.

Amitiés socialistes,

Étienne Fillol.

Commenter cet article

Thomas Rudolf 31/08/2008 14:11

Yvette,le ruisseau, c'est le petit parmi les petites-gens.Il est asséché, ce n'est pas le peine d'éditer des gloses.Quand ils auront l'intention d'être au service du petit, le fleuve sera.En te lisant, mais je te sens "honnête" avec toi-même, ou en lisant qq motions ou pétitions, je crois lire le catéchisme et entendre le curé qui promet "le soleil qui sera pour chacun d'entre nous".Il n'y apas besoin de faire la révolution, il suffit de travailler pour le petit. C'est pourquoi le ps ne sera jamais un parti de gauche.th

yvette 31/08/2008 13:10

Je l'ai signé, si on est assez nombreux le vote de tous les militants serait un bon signe de démocratie. Il n'y a pas de petits combats, cela équivaudrait à ne reconnaître que les fleuves en asséchant les ruisseaux. Le non cumul des mandats permet aussi l'émergence de nouveaux élus, donc d'un renouvellement.

Thomas Rudolf 31/08/2008 12:15

Il y aura tjs des combats ponctuels légitimes, mais ce ne sont
que des pis-aller et ce genre de militant ne se rend mm pas compte qu'à force de
se brancher soi-même sur la machine à traire on est exsangue.
 
En d'autres mots, ceci est et reste de la compromission
universelle mijotée avec quelques arrangements glorieux.
 
On a changé de siècle, il faut changer de tête. Le commerce
l'a fait, pourquoi pas vous? L'utopie est derrière vous, le commerce vous a
dépassé depuis des lustres, mais vous vous astiquez encore du bras gauche. En
attendant les petites gens ont peur (sauf en Allemagne) et vous contribuez à
l'étouffement des masses avec ces Congrès mortuaires.
 
On a changé de siècle, changez votre tête, le commerce l'a
fait, ramasse la marge opérationnelle et la votre avec.

Frédéric 31/08/2008 12:05

Je suis assez ennuyé par cet appel... Je suis, bien évidemment, d'accord avec l'exemple cité par Etienne : être à la fois parlementaire et Président de Conseil général ou régional me semble, en effet, incompatible. Ceci étant, on reproche souvent aux élus nationaux d'être coupés de la réalité du terrain. Je ne suis pas convaincu que le fait d'interdire à un parlementaire tout mandat local soit propice à améliorer cet état de fait. Plutot qu'une interdiction stricte du cumul, je serais d'avis, personnellement, d'interdire aux parlementaires l'exercice d'un mandat exécutif (notion étendue aux adjoints et vices-présidents). Par ailleurs, lorsque l'on traite de la question du cumul des mandats, il faut aussi, me semble-t-il, évoquer les "fonctions". Ainsi, par exemple, François Hollande est, actuellement, député, Président de Conseil général ET 1er secrétaire du PS... Cette fonction ne représente pas rien dans un emploi du temps...

Michel GROS 31/08/2008 09:10

Le mandat unique dans une démocratie représentative TRONQUEE n'est pas véritablement le problème majeur de notre temps. Les psocialistes ne voient toujours pas les urgences là où elles se trouvent. Celle d'une représentativité directe dans une autre formule institutionnelle me semblerait un combat digne de perspectives socialistes abandonnées par le Parti usurpateur de cet idéal.