FUSION ANPE-ASSEDIC = « POLE EMPLOI » A CONTRE-EMPLOI ?!!

Publié le par RS21


Vous le savez peut-être, la récente fusion de l’ANPE et des ASSEDIC a donné naissance à une nouvelle entité : le Pôle emploi. Qui dit nouveau nom, dit nouveau logo. Ce dernier vient d’être dévoilé (voir image ci-dessus). Il a coûté la bagatelle… de 135 000 euros (
500.000€ selon “Le Canard Enchaîné”). Rappelons que le précédent logo de l’ANPE avait coûté 2.400.000 euros  et qu’ il n’a duré que 4 ans. Pour l’interprétation du nouveau graphisme : “un petit côté Pacman qui mange des chômeurs fantômes“. Bien vu, non ?
Mais il y a des sujets graves : le chômage grandissant (et pour cause !!), l’inactivité prolongée, la désocialisation progressive et la précarité  de certains de nos concitoyens sont autant de situations douloureuses qui rendent, toutes blagues ou polémiques hors de propos !
Je n’étais  pas à priori hostile à une fusion entre l’ANPE et l’UNEDIC. En effet les principes mêmes de cette réforme me semblaient indiscutables : « créer un grand service public de l’emploi, unifié, plus performant pour orienter, accompagner, indemniser les demandeurs d’emploi et mieux identifier les offres à pourvoir. »
Mais de l’intention à la réalité, il y a ici encore, un gouffre insondable. Cette réforme a été bricolée à la hâte, suite à une injonction de l’hyper président Sarkozy et il me semble que l’examen de cette réforme révèle au moins un risque majeur : celui de la création d’un service public fonctionnant à la manière des « jobs centers », concentrant tous les moyens et toutes les attentions sur les secteurs d’activité en tension et par la même délaissant les publics les moins adaptés à leurs exigences. Donc, derrière l’affichage pourtant opportun, d’un service public unifié de l’emploi  qui faciliterait les démarches des chômeurs, se profile plutôt la mise en place d’une politique de traitement statistique du chômage qui aurait, une fois de plus, pour corollaire la stigmatisation et la culpabilisation des chômeurs les plus éloignés de l’emploi.
Et en effet,  que dire de ce nouveau décret : « l’offre raisonnable d’emploi » (paru au JO du 14 octobre) qui va sommer les demandeurs d’emploi d’accepter les propositions qui leur sont adressées faute de quoi après, « deux offres valables » : ils seront purement et simplement radiés des listes de ce nouveau « Pôle emploi » !
Une fois de plus, la réforme en question est sans rapport avec les attentes et les besoins.
Mais il  semble bien que  chacun se résigne  car sous Nicolas Sarkozy, même l’espoir est précaire !!
Encore une fois, je vous le demande : à quand la grève générale ??

 

Publié dans EN SARKOZIE

Commenter cet article

Christine RS21 01/11/2008 23:52

Superbe occasion Charlec pour prendre le secrétariat de ta section !!!! Bonne idée : non ??Mais quoiqu'il arrive, organisez bien le vote du 6 novembre. Tu nous donneras les résultats de ta Fédération et de ta section bien sûr. Nous comptons sur toi Charlec.Bon courage

Christine RS21 01/11/2008 23:52

Superbe occasion Charlec pour prendre le secrétariat de ta section !!!! Bonne idée : non ??Mais quoiqu'il arrive, organisez bien le vote du 6 novembre. Tu nous donneras les résultats de ta Fédération et de ta section bien sûr. Nous comptons sur toi Charlec.Bon courage

Christine RS21 01/11/2008 23:48

OK Eric. Merci mais tâche quand même d'arriver à temps pour le vote. Mine de rien........... c'est un vote important. Et puis le mieux c'est de voter la motion C :-))

charlec 01/11/2008 19:08

Quand on a 18 ans je me faisais traiter de chien enrage de nos jours tu me dis sage ? Je ne crois pas en la sagesse  ce n'est bon qu'une fois que tues en cendre sinon une vie n'est bien remplie que quand tu aspire au repos final 'sest vraiement là la fin Le secretaire de notre sectiona mis la  clef sur la porte et nous alaisse en plan Il a fallu ecrire a solferino pour que la fede me dise si je veux faire quelque hose aussi bien pour le congres dans 8 jours de me debrouill seul abon entendeur salut

jeannine 01/11/2008 15:16

Mon ami Charlec tu es un "nègre"sage... et je voudrais bien que les "blancs" le soient autant que toi. Bisous