RESULTATS DE LA VOTATION DE LA POSTE

Publié le par RS21



Les militants du PC et du PS du collectif cantonal se sont retrouvés ensemble hier matin devant les deux bureaux de poste talantais  :  Belvédère et Cerisiers. Ils ont invité les citoyens à répondre par "oui" ou par "non" à la question suivante: "Le gouvernement veut changer le statut de La Poste pour la privatiser. Etes-vous d'accord avec ce projet?" Le vote se faisait en direct, devant l'urne, avec signature de listes d'émargement.
Ces deux bureaux  étaient parmi les 3000 recensés sur tout le territoire national.

Voici donc les résultats talantais  de la votation citoyenne sur le statut de la Poste :

Nombre de votants :         636
NON à la privatisation :     615
OUI à la privatisation :        19
NULS :                                  2


Véritable plébiscite pour le maintien du service public  et sans aucun doute résultats qui pourront être considérés  comme un véritable  baromètre de l'opinion !
Le résultat national, lui, sera annoncé lundi lors d'une conférence de presse à Paris.


Il semble que Le Comité National contre la privatisation de La Poste ait connu un beau succès. Les électeurs pour la votation se sont déplacés nombreux pour se prononcer contre la privatisation de La Poste !

On annonce déjà que près d’ 1,6 million de personnes se sont déplacées pour exprimer leur opinion ! Pas mal pour cette nouvelle méthode originale pour défendre le service public. Cette façon de procéder devrait faire des émules !  Evidemment, le gouvernement FILLON  peut n'attacher aucune valeur à ce vote symbolique, même s’il revêt une certaine importance avec entre 10.000 et 15.000 voix exprimées par Département …

C’est de toute façon un véritable avertissement pour les gouvernants ! 
La Poste, c’est aujourd’hui  300.000 salariés, 11.300 bureaux et 5.600 points contacts ! Et maintenant 1,6 millions de personnes qui ont déclaré vouloir la défendre ! 

Publié dans BREVES

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

jean luc 14/10/2009 11:34


Le dogme du bouclier fiscal remis en cause par un rapport parlementaireDans un rapport présenté mercredi à la présidence de l'Assemblée
nationale, le président UMP de la commission des lois, Jean-Luc Warsmann, demande de retirer la contribution au remboursement de la dette sociale (CRDS) des impositions prises en compte dans le
bouclier fiscal. Assurer le financement de la dette sociale est "un devoir moral", estime le rapport.

Alors même que les indemnités journalières, versées au titre de l'accident du travail et que le gouvernement veut imposer, y sont assujetties.
Mieux vaut naître fils du président ou même filleul du ministre de la culture.


torquemada 09/10/2009 15:44


en même temps , moi j'ai pas voté ...

rien de visible dans ma sous préfecture ... pourtant "de gauche" ...

et qui plus est ... il est peut être un peu tard pour éteindre l'incendie ...

comment on a pu en arriver là ?


jeannine 05/10/2009 11:46


A Marsannay, malgré l'opposition du maire, (qui n'a pas signé bien sûr) nous avons eu 414 votants : 410 contre 3 pour 1 abst. pour une ville de 5 200 habitants. Nous aurions pu en avoir beaucoup
plus si nous avions été plus présents.

Chez nous aussi une adhésion forte à cette action, dépassant les clivages politiques, et beaucoup de discussions intéressantes.


yvette 04/10/2009 19:47


Très beau succès, nous avions beaucoup de points de vote dans mon arrondissement. Je m'occupais avec des militants du PC et du PS du point de vote de mon bureau de poste situé dans une petite
rue et pourtant nous avons eu beaucoup plus de votes que nous pensions, les gens qui allaient à la poste, les passants, certains ont ensuite envoyé voter leur conjoint ou leurs grands enfants, un
vote toutes les 90s pendant 4h. Les discussions étaient très intéressantes, on a même réussi à convaincre certains. Les gens étaient contents de donner leur avis et souhaitent tous un vrai
référendum. Crevant mais un vrai plaisir. Je n'ai pas encore les résultats (le dépouillement de toutes les urnes n'était pas fini quand j'ai quitté la mairie hier soir).  


Christine RS21 04/10/2009 18:16



Absolument d'accord avec toi JL. Biz