DEPUTES : EN HAUT DE LA CLASSE SOCIALE

Publié le par RS21

Alors que les employés et les ouvriers représentent plus de la moitié de la population active, seuls 5,5% des députés proviennent de leurs rangs (certains ont arrêté depuis longtemps). Les élus d’origine ouvrière ne représentent même que 0,5 % des députés, contre 30 % de la population active ! A l’inverse, les fonctionnaires, les professions libérales et les ingénieurs sont largement sur-représentés. Pour se faire élire, il est préférable d’appartenir aux réseaux du pouvoir, de savoir et d’oser s’exprimer en public, notamment. Des "compétences" qui vont souvent de pair avec un bon niveau de diplôme et un niveau de vie suffisant. En outre, il faut aussi pouvoir être candidat, c’est-à-dire y consacrer de très nombreuses heures au-delà de son temps de travail. Enfin, il faut prendre le risque d’un retour sur terre difficile en cas de non-réélection, dans une période de chômage de masse. Rien de tel pour éviter cela que d’être fonctionnaire mis en disponibilité ou de faire gérer en partie ses affaires par un associé (médecins, avocats, etc.). D’où le fait que l’Assemblée est, pour une bonne part constituée de professeurs et de professions libérales, ce qui influence les choix politiques effectués

Source : « l’observatoire des Inégalités » 

Origine sociale des députés selon la catégorie sociale

Nombre de députés

Pourcentage

Agriculteurs

16

2,8

Ouvriers

3

0,5

Employés

29

5

Cadres, Ingénieurs

116

20,1

Divers

75

13

Enseignants

73

12,65

Chefs d’entreprise

51

8,84

Fonctionnaire

88

15,25

Journalistes

8

1,4

Professions libérales

118

20,45

Source données : Assemblée nationale, Députés élus en 2002

Publié dans RENOVATION SOCIALISTE

Commenter cet article