ELLE CAUSE, ELLE CAUSE.....MAIS....!

Publié le par RS21

Ségolène Royal promet (hier) s'il est désignée candidate du PS de "rassembler un maximum de personnalités dès le premier tour", excluant un rapprochement au centre avec le parti de François Bayrou et toutes "alliances d'appareils avec la droite".

 

C’est ce qu’elle dit  ! Mais moi, je n’ai  pas confiance  ! Parce que je me souviens :

« J’évite les formules dépassées, comme l’idée que tout ce que fait la gauche est bon et que tout ce que faire la droite est mauvais. Les gens ne veulent plus rien de cela. Si la gauche n’a pas été au second tour des présidentielles passées c’est parce que nous avons fermé les yeux devant certaines réalités, surtout devant l’insécurité. »

Interview de Ségolène ROYAL dans El Païs 19 septembre 2006

« Il est devenu insupportable de défaire la nuit ce que Pénélope a fait le jour ! Je ne déferai pas pour le plaisir ce qu'a fait la droite. J'essaierai de régler les problèmes avec un souci d'efficacité. »

Interview de Ségolène ROYAL  au Parisien le 23 février 2006.

Pour ne pas prendre le risque, votez autrement Jeudi prochain !

Publié dans PRESIDENTIELLES 2007

Commenter cet article

René ANTOINE 14/11/2006 18:47

 BAVE / UN NOUVEAU COURANT DANS LE PARTI ?
 
 

Rejoignez le BAVE, le courant des Beaufs à Vingt Euros. Son approche et en totale rupture avec les habituels courants auxquels tous les militants ont déjà été confrontés.
 
 

Nous partîmes à vingt points
Et n’arrivâmes point
Le navire de nos âmes,
Notre parti, nos partis pris,
A jamais, tel une très belle dame,
Restera un rêve inassouvi !
 
 

Nous arrivâmes pour vingt sous
Et finiront vaincus
De n’avoir pas su
A leurs ambitions tordre le cou
 
 

Le parti qu’on attend, c’est celui du bonheur.
Celui qui permet à l’Homme d’être à l’heure
Au rendez-vous de l’histoire et de sa vie.
Ce parti de la dignité, qui nous l’a promis ?
 
 

Pour le bonheur, j’en ai pris mon parti,
Mais c’est pour la guerre que c’est parti.
Chers concitoyens et concitoyennes,
Cessons d’être cons et jetons à la benne
 
 

Tous les faucons et les yakaïstes,
Les Kahnieux et les Royalistes
Les Hollandais et les Bas-landais
Tous les énarques et leur laquais.
 
 

Le roi d’la bave c’est un baveux,
Un besogneux, pas un vieux,
Il n’est pas encore désigné
Même les sondages  l’ont oublié.
 
 

Allez rejoignez le courant du cœur
Celui de l’espoir, celui du bonheur
Celui qui nargue les bons penseurs
Et laisse une place aux travailleurs !
 
 

enzo d'aviolo 14/11/2006 18:46

Bien d'accord avec toi Jean, c'est pourquoi les âneries rappelées sur le passé de Fabius par quelques abrutis (peu heureusement) ici, sont sans intérêt et inefficaces....

Marsipulami 14/11/2006 15:30

Nathanel..
Fabius n'a jamais rompu avec le libéralisme, lorsqu'il était au pouvoir en France (certains ont la mémoire courte quand même..), et il l'a par conséquent lui aussi..bien accompagné en tant que responsable socialiste.
Ne cherchons pas des faux alibis ou des accusations sur les uns ou les autres, les classes populaires se sont simplement détournées du PS..car nous n'agissions plus pour elles, car notre parti a désormais une structure interne composée sociologiquement de militants "plus favorisés" et que nous avions perdu, certainement, une habitude d'aller 'labourer" le terrain là où c'est difficle..là où il faut écouter...là où il  faut être humble..là où les applaudissements ne sont pas garantis.
Jean PS RM75

Marsipulami 14/11/2006 15:21

Enzo
Ce n'est pas sur les casseroles, vidéos tronquées ou les sifflets organisés..que les militants voteront le 16 novembre, mais sur le ou la candidat(e) qu'ils sentiront le plus à même de vaincre en 2007 !
Jean PS RM75

enzo d'aviolo 14/11/2006 14:57

Jean,
ça apporte autant ou aussi peu que ceux qui rabachent en permanence les casseroles de ceux qu'ils n'aiment pas!