SEGOLENE ROYAL A DIJON !

Publié le par RS21

Elle participera au congrès de l'Association des Régions de France.

Après LE PEN ce week-end (soyez nombreux à la manif Place de la République à 11 H), décidément la Bourgogne et on peut même dire DIJON, est au coeur de la campagne présidentielle.
Fin août, c'est en Bourgogne que Ségolène ROYAL avait effectué sa rentrée politique, symbolisant du même coup la rentrée politique socialiste. Nous l'avions interrogée lors d'une rencontre militante au Conseil Régional et le lendemain étions à Frangy en Bresse  où elle était l'invitée d'honneur de la fête de la Rose d' Arnaud Montebourg.
Une semaine après sa désignation pour être la candidate du Parti Socialiste à l'élection présidentielle, Ségolène Royal vient de confirmer sa venue à la mi-décembre à Dijon, pour ce qui marquera le premier temps fort de sa campagne.
Elle participera au congrès annuel de l'Association des Régions de France, qui se tiendra à l'auditorium de Dijon. Nul doute qu'elle y sera reçue par notre maire François REBSAMEN, n°2 du PS et pressenti pour être son Directeur de campagne. Ce congrès est prévu les 14 et 15 décembre. On ne sait pas encore si la "camarade" passera les deux jours à Dijon. Son programme de déplacement n'est pas non plus complètement arrêté. Mais il y a fort à parier qu'elle profitera de sa deuxième venue en Bourgogne, en quatre mois, pour rencontrer des "forces vives" de la région. Et, pourquoi pas, tenir son premier meeting de campagne.....
Ca va donner !!! On a vraiment beaucoup de chance !!

Publié dans PRESIDENTIELLES 2007

Commenter cet article

MESSAGE A JAURES 27/11/2006 15:25

SIMON...Simon...Jester ?
 
Ah oui, pardon,c’est un pseudo !
 
Simon, voici ses véritables coordonnées :
 
Simon Cussonet
Tuhorel
Eure

Emmanuel Chaumery 26/11/2006 16:04

2ème § : Pour, pas contre évidemment...
Méluche si tu m'entends...Fais leur entendre raison, à gauche!

Emmanuel Chaumery 26/11/2006 16:03

Ben moi, je suis toujours aussi content d'avoir milité et voté pour le 'Non' au TCE et ce malgré l'immense majorité comme dirait marsu qui a voté oui lors du référendum interne.
De la même façon, je serais content de ne pas militer pour ségo et éventuellement contre un(e) autre représentant logique du socialisme.
Pierre, t'as voté 'oui' le 29/5/5 ? Parce qui si c'est le cas, je me permettrais de te demander de fermer ta gueule.

AL 26/11/2006 15:39

On peut soutenir le ou la candidate choisie majoritairement sans lui accorder carte blanche sur toutes ses idées ou ses décisions, et en continuant à lui demander des comptes sur le rôle de représentant(e) qu'il ou elle a accepté d'assumer.
 
Garder sa liberté de critique par rapport à un soutien, et faire savoir qu'on n'accepte pas tout, c'est aussi une manière de renforcer ce soutien : je crois d'ailleurs que c'était la ligne choisie par RM au sein du PS, jusqu'à juillet 2006 ... 
 
Pourquoi cette attitude transparente et contradictoire, se refusant à être fanatique, serait-elle soudainement interdite au PS ? Selon quels "principes démocratiques simples" ??

Michel GROS 26/11/2006 14:45

Pierre,"On a eu le temps du débat, puis le temps du choix et maintenant, c'est le temps de l'action." Tu es sûr des deux premières affirmations ?