"NUL NE PEUT ETRE CONDAMNE A MORT"

Publié le par RS21

Ne votez jamais plus pour ceux là, ils ne  veulent pas de cette phrase dans la constitution !!!

Lionnel Luca (UMP)  Richard Dell’Agnola (UMP)  Olivier Dassault (UMP) Guy Teissier (UMP) Jérôme Rivière (UMP) Jacques Myard (UMP) François Guillaume (UMP) Richard Mallié (UMP) Jean-Michel Ferrand (UMP) Charles Cova (UMP) Eric Raoult (UMP) Roland Chassain (UMP) Christian Vanneste (homophobe condamné mais toujours UMP) Georges Ginesta (UMP) Daniel Mach (UMP) Jean Auclair (UMP) à cause de ce qui suit :

ART. UNIQUE

N° 3

ASSEMBLÉE NATIONALE

29 janvier 2007

INTERDICTION DE LA PEINE DE MORT - (n° 3596)

AMENDEMENT N° 3

présenté par : M. Luca, M. Dell'Agnola, M. Dassault, M. Teissier, M. Rivière, M. Myard, M. Guillaume, M. Mallié, M. Ferrand, M. Cova, M. Raoult, M. Chassain, M. Vanneste, M. Ginesta, M. Mach et M. Auclair

ARTICLE UNIQUE

Compléter l’alinéa 2 de cet article par les mots : « , sauf lorsque l'existence même de la Nation est menacée ».

EXPOSÉ SOMMAIRE

On peut trouver satisfaisant sur le plan de l'humanisme d'inscrire dans la Constitution l'abolition de la peine de mort qui ne serait que la suite logique du vote de 1981.

Or, selon la décision rendue par Conseil constitutionnel le 13 octobre 2005, cette modification constitutionnelle doit permettre la signature et la ratification du deuxième protocole de New-York rendant irrévocable cette abolition "en toutes circonstances" si aucune dérogation n'est précisée dans la législation en vigueur à ce moment.

La France doit se garder la possibilité de se protéger de groupes ou états terroristes qui pourraient la menacer à grande échelle avec des armes chimiques ou nucléaires.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

fmds21 02/02/2007 12:52

Bien entendu il faut finaliser en inscrivant dans la loi suprème ce que Mitterrand a eu le courage d'abolir. Même s'il est pratiquement impossible de revenir en arrière la France s'honnore en le faisant. Alain Piegay

Pénélope 02/02/2007 09:24

Juste pour apporter un élément complémentaire et moins optimiste que mon dernier post au sujet de Ch. Vanneste :Il y a un accord entre l'UMP et le CNI. Or, une circo actuellement gelée dans le département de Ch. Vanneste en faveur du CNI pourrait dans ce cas lui échoir.A surveiller de près car si cela se fait, il faudra le dénoncer !

christine RS21 02/02/2007 08:19

Mais non brigetoun, évidemment que non !! La peine de mort doit être inscrite dans la constitution !

brigetoun ou brigitte celerier 01/02/2007 19:41

olla !présenté comme ça on croirais que vous soutenez cet amendement !

Pénélope 01/02/2007 18:04

Pour info, Christian Vanneste n'a pas été réinvesti par l'UMP. S'il se présente en dehors du parti, en tant que divers droite, sera-t-il réélu ? Si oui, on pourra encore dire que les français ont les élus qu'ils méritent. Sinon, à mon avis il est mort.