IL FAUT QUE JE LEUR DISE !

Publié le par RS21

Diogène se promenait en plein jour sur l’Acropole une lanterne à la main et  il disait

« je cherche un homme ».

Peut-être le troisième homme ?? Et voilà ce que chercheraient les français et même certains de mes amis socialistes : un troisième homme ? Ceux, pour qui Sarkozy serait trop inquiétant et ROYAL trop vague voteraient donc BAYROU ? C’est en tout cas ce que les sondages voudraient nous  faire croire en annonçant  la victoire de BAYROU, contre ROYAL ou SARKOZY lors d’un  2ème tour  !

Alors à ces français là,  il faut que je  dise :

qu’ils ne s’y trompent pas et ne se laissent pas « charmer » par cet homme qui  déguise chaque jour son penchant UMPISTE en un centrisme socialisant jusqu’au point d’oser proposer un 1er ministre socialiste !

Il faut que je leur dise  qu’en 1995, c’est un  des 1er ministres les plus conservateurs de la 5ème République :  Edouard BALLADUR,  que  BAYROU soutenait !

Il faut que je leur dise encore  que son passage au Ministère de l'Education Nationale a mis 1 000 000 de personnes dans la rue contre la réforme de la loi Falloux...

Il faut enfin que je leur dise que BAYROU se revendique comme étant  l’homme du compromis, mais que le compromis n’est jamais bien loin de la compromission…et que BAYROU serait sans aucun doute le candidat de la déception plus que de l’espoir !

Alors je leur dit à ces français là qui seraient perdus « en rase campagne » qu’ils ne deviennent pas le prompt renfort que promettrait aujourd’hui la rumeur des sondages !!

Prenez garde et ne vous trompez pas de combat en faisant la promotion d’un faux trait d’union  !

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

fmds21 21/02/2007 07:48


Brigetoun ce que nous condamnons c’est la politique économique ultra libérale quelle soit Bushiste ou Blairiste dans tous les cas elle nous conduit dans le mur et fait le lit du FN. Lorsque l’on a des petits enfants ce que qui est mon cas il est insupportable de penser que l’on puisse admettre de leur préparer un tel avenir. Sur le fait que le socialisme n’inquiète plus le milieu dont tu parles c’est facile à comprendre on gère leur affaires aux détriments des salariés. De quoi peuvent ils se plaindre ! Alain Piegay

brigetoun ou brigitte celerier 20/02/2007 23:09

et puis je trouve absurde de reprocher (pas totalement à tort bien sûr) à Ségolène Royal les traces trop tenaces de son milieu d'origine et de se jeter vers celui qui remporte justement les suffrages dudit milieu (j'en viens, je les connais - le mot socialiste ne provoque plus un frisson d'horreur, mais une tolérance apitoyée)

Thomas Rudolf 20/02/2007 21:50

Correctif: mon article sus-cité remonte à juillet 06.

Thomas Rudolf 20/02/2007 21:01

Sentant la suite des trahisons venir, j'avais écrit dès le 8 septembre un billet sur mon site contre le transclivage et sur le rapprochement centriste, nouvel espoir des faibles.

Marsipulami 20/02/2007 20:07

Emmanuel..
Oui disons qu'au premier tour, il doit y avoir une réelle dynamique à gauche si on veut l'emporter...en particulier aussi voir quelle sera la situation réelle de la "gauche de la gauche" (y aura t-il autant de candidats que celà ? vont-ils se regrouper par necessité -probléme de signatures- ou s'atomiser ?).
Pour l'instant tous les sondages, les études partent avec un concept de gauche éparpillée ( à part le PS avec le PRG et Taubira, le MRC et Chevenement) qui nous affaiblira tous...et qui est très dangereux pour la suite (les législatives) !
Reste 60 jours...je garde l'optimisme intact, mais va falloir que ça se clarifie au PS (tous unis ou pas..et actifs sur le terrain ou dans les tribunes ?) et à gauche (avec plus de visibilité..).
Ya du taf.... Jean